Cette section « NeuroPsychiatrie » est l’opportunité de permettre des interactions uniques
et indispensables entre neurologues et psychiatres.
L’AFPBN s’ouvre encore davantage en accueillant des Neurologues pour travailler sur les
pathologies ou expressions symptomatiques frontières entre la psychiatrie et la neurologie.

 

OBJECTIF

Le but de cette section est de permettre à des psychiatres et neurologues motivés et actifs
dans le domaine des pathologies neuropsychiatriques de se réunir, et d’échanger autour
des challenges diagnostiques, thérapeutiques et de recherche.
De plus les pathologies neuropsychiatriques sont souvent mal connues des professionnels
et du grand public, ce qui nécessite des actions de formation et de déstigmatisation
spécifiques.
Cette nouvelle section a pour but d’ouvrir un espace de travail structuré et stimulant pour
permettre aux psychiatres et aux neurologues de travailler ensemble sur les pathologies
frontières entre nos deux spécialités qui se partagent le même organe cible : le cerveau.
Depuis 1968 et la disparition de la spécialité neuropsychiatrique, ces 2 spécialités se sont
développées et se sont hyperspécialisées séparément. Cependant, les interactions entre
neurologues et psychiatres se sont plutôt amoindries et les pathologies frontières ont été
parfois un peu délaissées.

AXES DE TRAVAIL

Axe prioritaire : le Trouble Neurologique Fonctionnel (TNF) :
– Une sémiologie neurologique
– Une étiologie souvent considérée comme psychogène mais finalement non élucidée,
avec une composante dysfonctionnelle, émotionnelle
– Un traitement pluridisciplinaire qui après l’étape indispensable de psychoéducation,
d’explication diagnostique peut associer de la psychothérapie, des techniques de
neurostimulation, d’injection de toxine botulique, de la rééducation par kinésithérapie.
Axes secondaires : Autres pathologies et problématiques à la frontière
entre la neurologie et la psychiatrie notamment :
– Les pathologies ou expressions symptomatiques frontières entre psychiatrie et
neurologique
o Symptômes psychiatriques spécifiques dans l’épilepsie, la maladie de
parkinson, la sclérose en plaque….

– La définition d’un bilan psychiatrique indispensable pré- et post-chirurgical des
cortectomies (épilepsie ou autre), des stimulations cérébrales profondes.
– La gestion des effets secondaires neurologiques des traitements psychotropes
(syndrome parkinsoniens, tremblement, dyskinésies aigues et tardives)
– La gestion des effets secondaires psychiatriques des traitements neurologiques
(antiépileptiques, agoniste dopaminergiques, traitements de la sclérose en plaque…)

RESPONSABILITE

Co-responsables
Dr Coraline Hingray, psychiatre au CHU de Nancy
Dr Béatrice Garcin, neurologue au CHU Avicenne à Bobigny
Bureau Professoral
Pr Dominique Drapier, PU-PH psychiatre au CHU de Rennes
Pr Emmanuel Flamand Roze, PU-PH neurologue au CHU Pitié-Salpêtrière à Paris
MEMBRES
Dr Guilhem Carle, psychiatre au CHU Purpan à Toulouse : responsable partenaire avec le
Réseau TNF.
Dr Ludovic Samalin, psychiatre au CHU de Clermont-Ferrand : responsable partenaire avec
l’association JNLF
Dr Sophie Drapier, neurologue au CHU de Rennes
Dr Stéphane Mouchabac, psychiatre au CHU Saint-Antoine à Paris
Pr Louise Tyvaert, neurologue au CHU Nancy
Pr Bertrand Degos, PU-PH neurologue au CHU Avicenne à Bobigny
Pr Wissam El-Hage, PU-PH psychiatre au CHU de Tours
Dr Ismael Conejero, psychiatre au CHU de Nîmes
Dr Cécile Hubsch, neurologue à Paris
Dr Galli Silvio, neurologue au CHU de Besançon
Mr Gauthier Rauline, kinésithérapeute à Paris
Dr Jean-Yves Rotgé, psychiatre au CHU Pitié-Salpêtrière à Paris

CONTENU
Vidéo APHP Dr Garcin
Lien web :
http://neurosymptomes.moonfruit.com
https://www.neurokid.co.uk/fr/
https://www.lareponsedupsy.info/cnep