LES DAH OU TDAH

Le TDAH : un trouble qui débute dans l'enfance

L'hyperactivité avec déficit de l'attention de l'enfant est un trouble bien défini dans les classifications des maladies mentales (TDAH : Trouble Déficit de l'Attention - Hyperactivité). 

On retient actuellement une terminologie qui tient compte de l'attention comme phénomène au centre du trouble en utilisant de façon équivalente les sigles TDAH et DAH.  

Avec le DSM IV, on distingue trois formes cliniques selon la prédominance de déficits de l’attention, d'une hyperactivité avec impulsivité et des formes mixtes associant ces deux types de symptômes. 

Ce trouble correspond à une pathologie neurodéveloppementale. Son étiologie reste encore discutée. De nombreuses données suggèrent une forte héritabilité génétique
 
 
Le TDAH : un trouble qui peut se retrouver chez l'adulte

On estime de 4 à 8%, la prévalence du TDAH en population générale dans l'enfance plaçant hyperactivité au premier rang des difficultés rencontrées. 

Ces difficultés ont eu longtemps la réputation de disparaître avec le temps et une certaine maturation cérébrale avec la mise en place de mécanisme de contrôle et de stratégies comportementales. 

On considère actuellement que 30 à 50% des adultes ayant eu un TDAH diagnostiqué dans l'enfance peuvent présenter encore un trouble avéré ou des signes résiduels ayant un retentissement fonctionnel majeur dans leur vie quotidienne.

Les symptômes dans l'enfance peuvent évoluer et les formes cliniques chez l'adulte peuvent retrouver essentiellement des déficits attentionnels, une impulsivité persistante et plus rarement une hyperactivité physique incontrôlée. 

L'adulte peut présenter des difficultés à soutenir son attention, à finir des taches ou à s'organiser dans le temps, avec des capacités de concentration limitées, en étant facilement distrait, en oubliant souvent des objets.